Cinéma Eden : 4 place St Jacques (Souterraine)

Contact : Antoine Ponsard 06 78 79 10 17


le_silence_et_la_douleur.jpeg

16 nov à 20 h 30 - 7 €

Le Silence et la douleur de Patrick Séraudie
Pyramide Prod. / France / 2015 / 110 min / VF

Rencontre avec le réalisateur

à Tulle le 9 juin 1944, 99 hommes sont pendus aux balcons de la ville et 149, déportés. Ce crime est perpétré par des éléments de la 2ème division blindée SS Das Reich. Le lendemain, cette même division massacre le village d’Oradoursur- Glane. Si Oradour est ancré dans la mémoire collective, la situation est toute autre à Tulle. Pour tenter d’en comprendre les raisons, il faut aujourd’hui revenir sur le déroulement des exactions en convoquant les témoins, en recherchant les traces et en décryptant les lieux du drame. A Tulle, une « chape de plomb » s’est abattue. Elle était au coeur même des évènements, fruit de la volonté des SS et n’a cessé de se développer. Le silence et la douleur comme un poison inoculé, un effet durable par-delà les blessures.







mutins_courtine.jpg Les Mutins de La Courtine de Pierre Goetschel
Leitmotiv / France, / 2015 / 52 min / VF

Plusieurs milliers de soldats russes engagés aux côtés de l’armée française au cours de la Première Guerre mondiale ont osés se rebeller contre l’ordre guerrier quand la Russie à été libéré du tsarisme pour basculer dans la révolution bolchevique. Dans le camp de La Courtine en Creuse libérée, ces soldats accueillis comme des héros mourront en mutins.








Cinéma Rex : 7 blvd Barbusse (Saint Léonard de Noblat)

Contact : Stéphane Adamczewski - 07 78 82 31 04 // En partenariat avec : Les Yeux Verts

soldat_ordinaire.jpg

16 nov à 20 h 30 - Gratuit

UN SOLDAT ORDINAIRE de Tessa Racine
Leitmotiv Production. / France / 2014 / 52 mn / VF

Rencontre avec le réalisateur

Honoré-Jean Champcommunal originaire de Saint-Sylvestre en Haute-Vienne fut mobilisé en avril 1915, à 19 ans comme la majorité des jeunes de sa génération. En juin 1916 il découvre le front, les combats, la mort. Il apprend à vivre avec la peur, les souffrances, les blessures, les moments de doute et les rares et brèves permissions. Tout cela il le décrit jour après jour dans ses carnets de campagne. Le quotidien d’un soldat ordinaire. C’est ce vécu là que le film va restituer, la vision d’un anonyme à l’intérieur des tranchées que l’expérience de la guerre va à jamais changer.








Cinéma Rex : 3. boulevard Koenig (Brive)

Séances en partenariat avec Les Yeux Verts
Contact : Olivier Gouéry - 05 55 74 20 51

des_jeunes.jpg

17 nov à 21 h 00 - 6,50 € / 5,50 €

Des jeunes de Renaud Fély
Les films du relief / France / 2015 / 70 min / VF

Rencontre avec un acteur et le producteur

Charles, Samuel et Chloé, 18 ans, sont amis : en terminale, ils participent en tant qu’organisateurs à une session nationale du Parlement Européen des Jeunes (PEJ). C’est l’occasion de rencontrer d’autres jeunes avec qui échanger, et pas seulement sur des questions politiques.








Cinema municipal le Soubise : Hôtel de Ville (Meymac)

Contact : Lionel Rousset - 05 55 46 19 90 le_silence_et_la_douleur.jpeg

17 nov à 20 h 45 - 4 €

Le Silence et la douleur de Patrick Séraudie
Pyramide Prod. / France / 2015 / 110 min / VF

Rencontre avec le réalisateur

à Tulle le 9 juin 1944, 99 hommes sont pendus aux balcons de la ville et 149, déportés. Ce crime est perpétré par des éléments de la 2ème division blindée SS Das Reich. Le lendemain, cette même division massacre le village d’Oradoursur- Glane. Si Oradour est ancré dans la mémoire collective, la situation est toute autre à Tulle. Pour tenter d’en comprendre les raisons, il faut aujourd’hui revenir sur le déroulement des exactions en convoquant les témoins, en recherchant les traces et en décryptant les lieux du drame. A Tulle, une « chape de plomb » s’est abattue. Elle était au coeur même des évènements, fruit de la volonté des SS et n’a cessé de se développer. Le silence et la douleur comme un poison inoculé, un effet durable par-delà les blessures.







Cinéma Arévi : avenue du Dr Lemoyne (Saint Yrieix la Perche)

Contact : Nicolas Lapeyre - 05 55 08 14 20


le_silence_et_la_douleur.jpeg

18 nov à 20 h 30 - 5.60 €

Le Silence et la douleur de Patrick Séraudie
Pyramide Prod. / France / 2015 / 110 min / VF

Rencontre avec le réalisateur

à Tulle le 9 juin 1944, 99 hommes sont pendus aux balcons de la ville et 149, déportés. Ce crime est perpétré par des éléments de la 2ème division blindée SS Das Reich. Le lendemain, cette même division massacre le village d’Oradoursur- Glane. Si Oradour est ancré dans la mémoire collective, la situation est toute autre à Tulle. Pour tenter d’en comprendre les raisons, il faut aujourd’hui revenir sur le déroulement des exactions en convoquant les témoins, en recherchant les traces et en décryptant les lieux du drame. A Tulle, une « chape de plomb » s’est abattue. Elle était au coeur même des évènements, fruit de la volonté des SS et n’a cessé de se développer. Le silence et la douleur comme un poison inoculé, un effet durable par-delà les blessures.







Cinéma le Carnot : avenue Carnot (Ussel)

Contact : Jean-Louis Vigier - 0555721128 - cinecarnot.ussel@orange.fr
En partenariat avec Les Yeux Verts


soldat_ordinaire.jpg

19 nov à 14 h 00 et à 21 h 00 - 5 €

UN SOLDAT ORDINAIRE de Tessa Racine
Leitmotiv Production. / France / 2014 / 52 mn / VF

Rencontre avec le réalisateur

Honoré-Jean Champcommunal originaire de Saint-Sylvestre en Haute-Vienne fut mobilisé en avril 1915, à 19 ans comme la majorité des jeunes de sa génération. En juin 1916 il découvre le front, les combats, la mort. Il apprend à vivre avec la peur, les souffrances, les blessures, les moments de doute et les rares et brèves permissions. Tout cela il le décrit jour après jour dans ses carnets de campagne. Le quotidien d’un soldat ordinaire. C’est ce vécu là que le film va restituer, la vision d’un anonyme à l’intérieur des tranchées que l’expérience de la guerre va à jamais changer.








Cinéma rex : 7 blvd Barbusse (Saint léonard de noblat)

Contact : Stéphane Adamczewski - 07 78 82 31 04 // En partenariat avec : Les Yeux Verts


des_jeunes.jpg

19 nov à 20 h 30 - Gratuit

Des jeunes de Renaud Fély
Les films du relief / France / 2015 / 70 min / VF

Rencontre avec un acteur et le producteur

Charles, Samuel et Chloé, 18 ans, sont amis : en terminale, ils participent en tant qu’organisateurs à une session nationale du Parlement Européen des Jeunes (PEJ). C’est l’occasion de rencontrer d’autres jeunes avec qui échanger, et pas seulement sur des questions politiques.






le_silence_et_la_douleur.jpeg

12 nov à 21 h 00 - 6,50 € / 5,50 €

Le Silence et la douleur de Patrick Séraudie
Pyramide Prod. / France / 2015 / 110 min / VF

Rencontre avec le réalisateur

à Tulle le 9 juin 1944, 99 hommes sont pendus aux balcons de la ville et 149, déportés. Ce crime est perpétré par des éléments de la 2ème division blindée SS Das Reich. Le lendemain, cette même division massacre le village d’Oradoursur- Glane. Si Oradour est ancré dans la mémoire collective, la situation est toute autre à Tulle. Pour tenter d’en comprendre les raisons, il faut aujourd’hui revenir sur le déroulement des exactions en convoquant les témoins, en recherchant les traces et en décryptant les lieux du drame. A Tulle, une « chape de plomb » s’est abattue. Elle était au coeur même des évènements, fruit de la volonté des SS et n’a cessé de se développer. Le silence et la douleur comme un poison inoculé, un effet durable par-delà les blessures.









CINE-BOURSE : 2 Place Lénine (St-Junien)

Séances en partenariat avec Les Yeux Verts
Contact : Marc Riffaud - 05 55 02 26 16 - cine.bourse@orange.fr


le_silence_et_la_douleur.jpeg

19 nov à 20 h 30 - 3 € 90

Le Silence et la douleur de Patrick Séraudie
Pyramide Prod. / France / 2015 / 110 min / VF

Rencontre avec le réalisateur

à Tulle le 9 juin 1944, 99 hommes sont pendus aux balcons de la ville et 149, déportés. Ce crime est perpétré par des éléments de la 2ème division blindée SS Das Reich. Le lendemain, cette même division massacre le village d’Oradoursur- Glane. Si Oradour est ancré dans la mémoire collective, la situation est toute autre à Tulle. Pour tenter d’en comprendre les raisons, il faut aujourd’hui revenir sur le déroulement des exactions en convoquant les témoins, en recherchant les traces et en décryptant les lieux du drame. A Tulle, une « chape de plomb » s’est abattue. Elle était au coeur même des évènements, fruit de la volonté des SS et n’a cessé de se développer. Le silence et la douleur comme un poison inoculé, un effet durable par-delà les blessures.








Les Yeux Verts - Pôle Limousin d’Éducation à l’Image : 31 avenue Jean Jaurès (Brive)

Contact : Olivier Gouéry - 05 55 74 20 51

un_jour_peutetre.jpg

20 nov à 20 h 30

UN JOUR PEUT-ÊTRE UNE AUTRE HISTOIRE DU RAP FRANÇAIS de Romain Quirot
Cotone Prod. / France / 2014 / 52 mn / VF

Début 2000, le visage du rap français change et s’ouvre à de nouveaux horizons. Regard sur la naissance, l’évolution et l’héritage d’un rap original, qui a marqué les esprits par son audace et la nouveauté des sonorités et des thèmes abordés.



the_cockpit.jpg THE COCKPIT de Shô Miyake
Japon / 2014 / 74 mn / VOST

« Tu as déjà joué d’un instrument ? – Non. – Moi non plus ». Mais l’instrument d’OMSB, jeune musicien de hip-hop japonais, ce sont les 16 boutons carrés de sa console raccordée à une platine vinyle. La naissance d’un beat se raconte ainsi entre sitcom et installation, les passages des amis à l’arrière-plan incarnant visuellement l’oscillation entre ready-made et créativité propre au sampling.







Centre Jacques Cartier : place Jacques Cartier (Brive)

Contact : Florence Chaumeil - 05 55 18 17 50 - florence.chaumeil@brive.fr
Médiathèque de Brive en partenariat avec Les Yeux Verts

decouvrir_ailleurs2.jpg

24 nov à 14 h 00

DÉCOUVRIR L’AILLEURS 2
France / 2014 / 48 min / VF

5 COURTS DOCUMENTAIRES ANIMÉS : AU PREMIER DIMANCHE D’AOUT de F. Miailhe - France, 11’ // MON PETIT FRÈRE DE LA LUNE de F. Philibert - France / 6’ // MUSTAPHA ET LA CLÉMATITE de S. Allard et MJ. Long - France, 3’ // NADIRA ET LA MAUVE de S. Allard et MJ. Long - France, 3’ // LE FLEUVE AUX GRAND ES EAUX de F. Back - Canada, 24’







Les Treize Arches : Place Aristide Briand (Brive)

Contact : Patrick Coutant - 05 55 24 11 13

tigran.jpg

21 nov à 14 h 30

TIGRAN d’Adrien Rivollier
Cocottesminute prod. / France / 2014 / 52 mn / VOST

En écho à la représentation de Tigra n Hamas yan Mockroot

Tigran Hamasyan, 26 ans, est l’une des plus grandes révélations de la scène jazz de ces dernières années. Ce film explore le processus de création du pianiste, dans ses moindres recoins. Car la musique de Tigran c’est tout cela à la fois : une musique qui nous renvoie à nous-mêmes. Elle fait écho à notre besoin de comprendre d’où nous venons, dans un monde où toutes les cultures s’interpellent entre elles. C’est en cela que la musique de Tigran touche à l’universel.





lebaneese.jpg

21 nov à 16 h 00

THE LEBANESE ROCKET SOCIETY de Khalil Joreige / Joana Hadjithomas
Abbout productions. / Liban, France, Qatar / 2012 / 100 mn / VOST

En écho à la représetation de la pièce «Le songe de Sonia »

Au tout début des années 60, durant la guerre froide et au temps du panarabisme, un groupe d’étudiants et de chercheurs libanais se lance dans la course vers l’espace et crée la «Lebanese Rocket Society». Les rêves peuvent- ils surmonter les tourments de l’Histoire ?





Cinéma Alpha : 19 rue de Rentiere (Evaux les Bains)

Contact : Denis Moreau - 0678992155 - courriel: cinema-alpha@wanadoo.fr


le_silence_et_la_douleur.jpeg

22 nov à 17 h 00 - 5 €

Le Silence et la douleur de Patrick Séraudie
Pyramide Prod. / France / 2015 / 110 min / VF

Rencontre avec le réalisateur

à Tulle le 9 juin 1944, 99 hommes sont pendus aux balcons de la ville et 149, déportés. Ce crime est perpétré par des éléments de la 2ème division blindée SS Das Reich. Le lendemain, cette même division massacre le village d’Oradoursur- Glane. Si Oradour est ancré dans la mémoire collective, la situation est toute autre à Tulle. Pour tenter d’en comprendre les raisons, il faut aujourd’hui revenir sur le déroulement des exactions en convoquant les témoins, en recherchant les traces et en décryptant les lieux du drame. A Tulle, une « chape de plomb » s’est abattue. Elle était au coeur même des évènements, fruit de la volonté des SS et n’a cessé de se développer. Le silence et la douleur comme un poison inoculé, un effet durable par-delà les blessures.